Tmax ou Gp800 : Lequel choisir ?

Légèrement largué, le GP 800 essaye de donner le change, mais il ne peut s’affranchir des lois élémentaires de la physique… Son poids est son ennemi : primo lors des phases de freinage, où les simples étriers à deux pistons juxtaposés ne peuvent transformer l’ordinaire en or ; secundo lors des enchaînements de virages qui demandent de la vivacité. bonjour j ai un tmax 2002 et au demarage je laisse le 2009 derriere moi et je le monte a 185 km heure a j avais un 400 majesty qui lui monté a 155 donc votre tmax a un probleme on se rencontre quand tu veux et vous verez.

Impossible d’être passé à côté du phénomène de ces dernières années, le Maxi scooter signé Yamaha a taillé fort à coup de performances et de simplicité dans les parts de marché des maxi scooters. Alors que les premiers modèles de GP 800 et de T Max 500 sont livrés en concessions et commencent à circuler, nous voici au guidon de ces deux bolides pour un comparatif maison musclé, dont Paris et ses alentours seront le théâtre. Contrairement au T-Max, finalement très discret en terme de « sensations mécaniques », le GP800 fait appel à tous les sens, à commencer par le toucher : ses vibrations sont sensibles dans le guidon et dans le plancher. Un vol de deux heures, pour rattraper deux heures de décalage et qui décolle avec deux heures de retard, il y a de quoi se perdre dans l’espace temps… je me retrouve dans le club de moto du jour de mon arrivée ; on m’a laissé la clé dans le cendrier du porche d’entrée, au milieu des mégots. Là où la hauteur de la bulle du T-Max dévie les flux au dessus du casque mais provoque quelques turbulences passé 120 km/h, le Gilera engendre une légère pression, mais sans parasite.

Le T-Max a non seulement de beaux restes, mais également suffisamment d’avance technologique et dynamique au niveau de sa partie cycle et de son adéquation avec son moteur, pour rester le plus homogène et le plus terrible des maxi scooters.

Eh bien, pourtant, il fût l’un des titres de presse biker américain qui a compté ; qui s’adressait à tous les Harley-Davidson enthusiasts et custom motorcycle aficionados L’histoire a bien failli s’arrêter début 2014 lorsque (.
Malgré un volume moindre et un poids nettement inférieur, tous deux bénéfiques à basse vitesse, le T-Max se fait plus volontiers sélectif vis à vis des petits gabarits.

Voici en résumé ce que nous réserve la mairie de Paris et le gouvernement oligarque en place…ni plus ni moins l’interdiction totale  de circuler…le message est clair: manants, restez chez vous . en faisant de petits parcours,j’aime surtout sa tenue de route,je n’aime pas le nouveau modèle,trp sportif en look et en conduite,bruit d’échappement plus important aussi,et position trp en avant . A l’étage du premier musée, il y avait aussi une grande salle consacrée aux goulags… toutes ces photos de visages oubliés, ces gens qui se sont retrouvés là sans comprendre pourquoi, leurs papiers, quelques souvenirs, leurs outils de mineurs… il s’est passé des choses terribles à Magadan mais seul mon mécano du premier jour me parlera du malaise de vivre dans cette ville née par le bagne et (. Le Gilera dispose seulement d’un coffre sous la selle qui accueille difficilement un intégral (il faut le ranger dans un sens précis) mais qui peut s’ouvrir à distance avec la clef de contact, façon berline haut de gamme. Derrière le guidon, la danse en V des pistons est enlevée, et les vibrations régulières rythment le balais jusque dans les deux demi guidons et le plancher (un GP 800, ça vit et ça vibre).

Les selles s’ouvrent au contacteur pour le Yamaha (contacteur pas idéalement placé au demeurant) et à partir de la télécommande ou du contacteur sur le Gilera. 2008 voit en effet son cadre évoluer vers plus de force (meilleure résistance, meilleure rigidité) et de légèreté (nouveau cadre aluminium plus léger de 5 kilos) et sa fourche augmenter de diamètre (de 41 mm, elle passe à 43). Moto Expert – Maison de la Moto vous propose tout une gamme de produits consommables tels que : pneus, kit chaîne, plaquettes de freins, disques de frein et batteries à des prix vraiment attractifs.

7 face à face entre motos de même marque (…)

Plus intuitif et moins piégeur que le Gilera, le Yamaha affiche un équilibre et une stabilité de tous instants, parfaitement secondés par une capacité innée à se placer là où il faut. Nos mécaniciens effectuent un test routier, nous préparons votre moto/scooter pour la vente, un lavage minutieux sera fait, des photos seront prises, l’annonce internet sera établie et diffusée sur notre site internet ainsi que sur nos 17 sites en ligne partenaires.

Face à ces données évocatrices qui sonnent comme un affront, le Yamaha T-Max, dont la première mouture date de 2001, répond par une évolution bienvenue (voir MM n° 243) qui a principalement porté sur la partie-cycle (empattement, fourche, freins, roues). Il roule vite, offre une sécurité élevée et propose un comportement sportif (ou non) inégalé pour un scooter, grâce à une architecture inédite. Pensez à la Maison de la Moto, nous mettons en ligne votre annonce sur 17 sites dont le bon coin, la centrale, Moto 85, auto1clic… Vous continuez à profiter de votre moto tout en vendant votre véhicule et bénéficiez de nos services.

Moins facile à emmener d’un angle à l’autre et manifestant une inertie supérieure, le GP 800 privilégie ainsi une conduite réfléchie, coulée et expérimentée, là où l’instinct suffira pour les conducteurs de T-Max.

KAWASAKI W 800 – TRIUMPH 900 Bonneville (…)

De par ses lignes générales proches de celles du rival nippon, on devine une architecture assez similaire côté partie-cycle : cadre d’inspiration moto (en alu pour le T-Max, en acier pour le Gilera), moteur monté « rigide » dans ce dernier et monoamortisseur horizontal (sous le moteur pour le T-Max et latéralement, façon Kawasaki ER-6, pour le Gilera).

Pour tenter de ravir son trône au scooter préféré des motards, il va sans dire que la petite firme lombarde créée en 1909 (mais propriété de Piaggio depuis 1969) n’y est pas allée de main morte . Un tantinet sportif, comme le rappellent les ouïes dans le tablier avant façon Ferrari, ou encore son aménagement intérieur, le GP 800 est un GT encanaillé et joueur qui compte autant sur votre expérience que sur ses bonnes manières pour tirer ses quatre épingles du jeu.

Et en considérant les dix-huit litres du réservoir (contre quinze sur le T-Max), et le rayon d’action supérieur à 300 kilomètres, on ne peut qu’abonder en ce sens. Les “terres rares”, nécessaires aujourd’hui à ces véhicules électriques plébiscités par bobos et gouvernements néo-écolos, sont bien plus limitées que le pétrole, et plus polluantes au long de leur cycle de vie (de l’extraction à la (. En témoigne la réflexion suivante, venue d’un motard en BMW (et ex T-Maxiste) croisé au cours du roulage : « De l’arrière, je ne parvenais pas à savoir si c’était un maxi scooter ou une grosse moto ». Non qu’il soit mauvais, loin de là, il est même bien plus en adéquation avec l’usage que l’on fait d’un scooter ; mais avec 250 cm3 et 32 ch de moins, le combat s’annonçait inégal dès le départ. S’il est presque évident que le T-Max continuera sur sa lancée commerciale, s’il a même contribué à créer un nouveau style de scooter, plus rigoureux, plus performant, le GP 800 pourrait tout aussi bien connaître un développement parallèle tenant autant à ses qualités réelles qu’à un phénomène né autour de lui.

Qui dit scooters sportifs, dit… piste ; Direction, donc, le circuit Paul Ricard ou plutôt le « High Tech Test Track », sa nouvelle et pompeuse dénomination donnée par la nouvelle direction. Si le Gilera compense efficacement le fait de devoir rendre la main par moment (surtout dans le sinueux), s’il sait mettre à profit tout bout de droit ou sortie de courbe, pour imposer son moteur. En effet, suite aux discussions qui agitent les instances dirigeantes du motocyclisme mais aussi les pratiquants depuis des années, ce sont deux règlements qui sont présentés par la FFM en 1980 : un règlement de régularité et un règlement des rallyes (France Moto n°131 du 11 janvier (. Bonsoir, Après la jolie cabriole que la Honda NX650 et Papytoum ont fait ensemble sur la petite route qui mène d’Urbalacone à Guargale en Corse dans la nuit du samedi 08 juin 2014, il fallait pas mal de temps pour consolider l’une et l’autre. Fan de T-Max de la première heure, il conduit aujourd’hui son troisième représentant de la famille : un modèle 2002 à carburateur et à simple disque de frein (à l’avant).

Quand toute une région s’est construite sur l’industrie lourde, le bagne et la déportation, les lieux sacrés sont restés une abstraction, une autre dimension, une vague fiction… Après la disparition de l’union soviétique, beaucoup de villes se sont éteintes mais les églises ont poussé comme des champignons colorés… à part celle de Magadan, qui est gigantesque, dans les autres villes, elles (.

L’essentiel du changement semble pourtant caché : le T-Max 2008 étrenne un nouveau cadre en aluminium (moins quatre kilos), bénéficie d’un empattement plus long de cinq millimètres, et embarque de nouveaux étriers de frein avant monobloc à quatre pistons. Certes moins joueur, certes dédié à des conducteurs amateurs de sensations mécaniques et de vitesse, il sait tout aussi bien offrir son confort à celles et ceux qui souhaiteraient se savoir au guidon d’un véritable dragster, qu’à celles et ceux qui préfèrent la maîtrise à l’instinct. Carburant explosif Les « gilets jaunes » ont porté haut et fort la grogne contre la hausse des carburants partout en France le 17 novembre dernier, et nombre de citoyens motards se sont joints aux cortèges et autres blocages.

Fort bien coté à l’occasion, le roi actuel de la jungle urbaine propose à qui veut bien le conduire simplicité et efficacité, le tout enrobé de performances à vous rendre jaloux n’importe quel autre scooter (voir moto).  Suspensions Seul le Gilera dispose d’un réglage de précontrainte de son amortisseur arrière mais son accessibilité est si compliquée (derrière le carénage latéral droit, sous la selle) qu’il demande une grande motivation pour que l’on s’en occupe….

SCOOTER je me suis amusé a découvrir « LE TMAX » avec énormément de plaisir et la boom c la reveletion doc vous voulez partir vers un 300 coréen : GILERA GP 800 2011 The scooter ,oui c vrai un ptit peu lourd rien de dramatic c sur qu un 800 est un pe plus lourd qu un 500 surtout un twin
Ce scoot il e stable coupleu puissant sa couche voir il pe lever a deux et vario mais sans sa je le recommande en toute pratique ville,dep,natio, autoroute . Là où sur route mouillée les accélérations et la réactivité du GP 800 demandent un certain doigté à Sébastien, notre autre rouleur, Damien, sur le Yamaha, peut mettre la poignée en coin sans arrière pensée.

    Nous contrôlons l’identité de la personne, nous nous assurons qu’il soit bien titulaire du permis de conduire adéquat, qu’il SOIt bien en mesure de pouvoir conduire la moto ou le scooter et nous prenons des garanties. Ainsi, le GP 800 réduit une nouvelle fois les marges avec la moto, une démarche qui rejoint dans l’autre sens celle de l’Aprilia Mana 850, une moto qui reprend le moteur du gros scooter italien.

    Pour le confort, je préfère encore ma selle, qui me paraît un peu plus épaisse et moins large, mais je le trouve vraiment pas mal ; au moins, on ne glisse plus sur le revêtement . J’ai un GP 800 et juste qques petites rectifications… Le réservoir ne fait pas 18 litres mais 14 litres… L’autonomie n’est pas de 400 kms mais 250 kms… Il ne consomme pas 4.

    En comparaison, le rayon de braquage limité du GP 800 et sa tendance à engager de l’avant à basse vitesse (donc à basculer sur le côté), incitent du coup plus à l’enroulage urbain qu’à la lutte en règle. En renonçant à un grand coffre (un seul casque intégral contre deux casques sur le T-Max), en oubliant un ; voir deux vide-poches sur le tablier, le GP 800 fait un pas en avant vers la moto et un en arrière vers les scooters. An 2 pour le trophée Robert Doron, organisé en hommage au patron de la concession ParisNordMoto situé à Aulnay Sous Bois, suite à son accident survenu à Magny Court alors qu’il allait disputer une manche de la coupe de France Promosport. Quelques kilomètres de voies rapides permettent de juger les protections, qui se valent aux niveaux des jambes (quelques courants d’air, mais rien de bien méchant) mais sont insuffisantes pour le haut du corps. On regrette cependant les charnières peu rigides et le mécanisme de fermeture manuel (idem pour la trappe de réservoir), désagréables à manipuler, surtout en roulant. Tout d’abord, s’installer au guidon de ces scoots demande un peu d’attention, les larges tunnels centraux ne facilitant pas la tâche : il faut les enjamber, tout en passant entre la selle et le tablier ; ou, comme sur une moto, passer la jambe par-dessus l’assise.

    Le pire, c’est que ce moteur de 850 cm3 ne lâche prise qu’aux alentours de 200 km/h compteur, à moins que la raison du conducteur ou encore un train avant prenant un peu de gîte à très haute vitesse n’encouragent à relâcher la poignée de gaz. Souvent équipé par son propriétaire d’un échappement libéré et d’un variateur plus performant, tous deux prompts à favoriser les décollages (fut-ce de tympan) et/ou à gommer le trou à l’accélération ressenti aux alentours des 40 km/h, le T-Max se différencie par son râle rauque en passe d’être supplanté par celui d’un autre bicylindre, en V celui-ci (donc avec deux cylindres orientés à 90°, et non plus côte à côte). EN TOUS CAS POUR CEUX QUI PARLENT DU BURGMAN DÉSOLÉ MAIS CE SCOOTER EST UNE PÉNICHE QUI NE RESSEMBLE A RIEN ESTHÉTIQUEMENT FAUT RESTER SÉRIEUX… QUAND AU COMPARATIF JE PENSE QUE LE GP 800 A DE SÉRIEUSE ARMES QUE JE TROUVE PERSONNELLEMENT DÉCISIVE.

    Le T-Max ne peut en effet prétendre à autant de soin, même s’il s’applique à proposer une position de conduite agréable, quoi que typée sport en comparaison de celle du Gilera (bras en contrebas et buste légèrement en avant). A 9 300 €, le GP 800 peut sembler cher, mais la différence de prix de 301 € avec le T-Max apparaît minime, et se justifie partiellement par des performances brutes et un confort supérieurs. Restera à déterminer ce qui vous convient le mieux entre une extrême simplicité et la rigueur du T-Max, qui met à portée de tous la performance d’un moteur entièrement exploitable (et déjà prompt à vous mettre hors la loi), et la partie cycle du Gilera avec plus d’inertie mais également bien plus de sensations (donc un rappel à l’ordre et une nécessité moindre de rouler vite). Si vous avez le permis A, entre 9000 et 9300 € en poche et si vous trouvez la moto trop ennuyante, vous aurez sûrement pensé à l’un de nos deux protagonistes du jour, du moins au premier de ces messieurs : le Yamaha T Max.

    Agréable, pour peu que l’on aime avoir les doigts qui chatouillent et que l’on apprécie d’être renseigné sur la santé du moteur à sa sonorité et à sa cadence. Avec quatre pistons contre deux sur l’Italien, le 500 compense largement son diamètre de disque inférieur (267 contre 300 mm) par un feeling proche de la perfection et une puissance idéalement accordée avec l’amortissement.

    Une remarque flatteuse, d’autant plus qu’à bord, l’impression s’avère similaire : que ce soit en termes d’ergonomie ou de répartition des masses, on se sent sur le GP 800 comme sur une grosse routière. j’ai aussi un GP 800 (et aussi un CBR 954)le GP a un super moteur et franchement je m’éclate avec, il est aussi super pour faire de la route par contre Mr Gilera je voudrais le même avec 30 ou 40 kg de moins et un meilleur feeling au freinage (il freine très bien,juste le feeling…) quand au réservoir il fait bien 18 litres soit ton GP a un défaut soit t’en mets à coté ,par contre je confirme les 6 litres aux cent. Déroutant de facilité, léger et particulièrement agile, le Yamaha n’a eu de cesse de marquer des points tout au long d’un parcours effectué à son guidon.

    La partie cycle hyper agile et parfaitement dimensionnée du Yamaha permet tout aussi bien de prendre le large au milieu d’un flot de voitures que d’enchaîner à un rythme élevé les pif et paf d’un circuit moto.