Comment faire l’entretien et la maintenance d’un véhicule utilitaire ?

Tout véhicule, même si elle ne présente aucun problème technique apparent, doit être entretenu régulièrement. C’est ce qui va garantir sa performance, allonger sa durée de vie et limiter les réparations en cas de panne. Si vous êtes un professionnel, il est vraiment dans votre intérêt de vous occuper de l’entretien et de la maintenance de votre véhicule utilitaire. Comment s’y prendre ? Qu’est-ce que l’on doit faire ? On vous donne les détails dans cet article.

Les petits entretiens

Quand on dit « petit entretien », on fait référence aux petites opérations rapides qui permettent de faire fonctionner l’utilitaire de façon optimale. Les petits entretiens doivent se faire au moins une fois par an et si vous vous y connaissez en mécanique, vous n’êtes pas obligé de passer chez le garagiste. Il serait tout de même judicieux de passer chez un professionnel pour que ces entretiens puissent être intégrés dans le carnet d’entretien dédié au véhicule utilitaire en question. Parmi les petits entretiens, on peut citer entre autres :

Lire également : Vans aménagés hybrides : combiner confort et écologie en voyage

  • La vérification et la remise à niveau de l’huile moteur et du liquide de refroidissement,
  • La vidange de l’huile moteur,
  • La vérification des phares, de la batterie, des freins et des essuie-glaces.

Rendez-vous sur https://www.myutilitaire.com/ pour en savoir plus sur l’entretien de votre utilitaire et obtenir d’autres conseils variés.

A lire aussi : Le prix de la location d’une place de parking

Le gros entretien

Ici, c’est une révision intégrale du véhicule utilitaire qu’il faudra faire. Les opérations sont plus complexes et vous devez passer auprès d’un professionnel. Pour le gros entretien, on se penche en premier lieu sur les éléments surveillés habituellement lors des petits entretiens. A ce stade, on peut déjà avoir à procéder à des réparations ou même des remplacements de certaines pièces.

Il faut continuer avec les opérations plus lourdes, notamment le changement des bougies, si vous avez un véhicule utilitaire essence. En fonction de l’état des éléments, le professionnel peut aussi proposer le remplacement des filtres pollen et air ainsi que des plaquettes ou des disques de frein. Le professionnel passera aussi à la loupe le pot d’échappement, les pneus et les amortisseurs.

D’autres entretiens à ne pas manquer

D’une motorisation à une autre, la fréquence des opérations d’entretien et de maintenance peuvent varier. D’ailleurs, pour ces opérations, référez-vous aux recommandations du constructeur. Lors de l’achat neuf,  vous serez par exemple obligé de réaliser le rodage moteur pour prolonger la durée de vie de votre véhicule et aussi pour faire baisser sa consommation d’huile. Ce rodage est à réaliser les 1 500 premiers kms. N’attendez pas non plus le gros entretien pour vérifier la pression de vos pneumatiques. Sachez que s’ils sont sous-gonflés, ils peuvent augmenter la consommation de votre utilitaire et peuvent également devenir dangereux en cas de surcharge de votre fourgon.

Certes, le passage chez un professionnel pour un entretien et une maintenance n’est pas gratuit, mais voyez ceci comme un investissement sur le long terme et un atout au moment de la revente du véhicule. Si vous n’entretenez pas correctement votre utilitaire, les réparations seront lourdes en cas de panne. Il n’y a pas que la facture qui aura une répercussion sur votre activité, en effet si votre utilitaire reste au garage plusieurs jours, vous vous retrouverez en arrêt d’activité ou baisse d’activité et c’est tout votre business qui sera alors au ralenti. Soyez donc régulier sur l’entretien de votre véhicule.

Articles similaires