Quelle voiture moins de 117 g CO2 ?

L’ ADEME note que le total des véhicules neufs vendus émettent moins de CO2 : 75 % sont inférieurs à 140 g CO2/km, contre seulement 40 % il y a 5 ans. Et 50% passent même en dessous de 120 g/km. La France a actuellement une émission moyenne de 133 g de CO2 par km et occupe la tête de l’Union européenne.

Moins de CO2 émis par km

L’ ADEME tire ces résultats des effets positifs combinés du Bonus/Malus, qui permet aux automobilistes de choisir un nouveau véhicule, et de la prime à la fracture qui a permis le renouvellement de la flotte française : la vente de véhicules neufs a augmenté de 10% en 2009. 2,5 millions de voitures vendues ont bénéficié depuis un bonus en 2007.

A découvrir également : Comment se procurer une carte grise de collection pour moto ?

Vainqueur qui diffuse moins de 90 g CO2/km : le Smart Fortwo en « Diesel » (suivi par Ford Fiesta et Seat Ibiza) ; la nouvelle Toyota Prius en « essence » (suivie par une autre Toyota, IQ et Honda Insight). Total , 10 modèles émettent moins de 100 g de CO2/km, ce qui équivaut à la classe A de l’étiquette Énergie/CO2 : 8 dans le diesel, 2 dans l’essence.

A lire aussi : Quel papier pour vendre une voiture entre particulier ?

Source : Toyota.fr

Trois constructeurs ont déjà atteint l’objectif européen de 130 g/km pour 2015 : Toyota et Fiat (127 g), EPI (130 g). Renault le talon (131 g).

Le développement du marché automobile

Le diesel diminue (7 points en 2009), le GPL (0,1 % en 2008 et 1 % en 2009) et l’hybride (en hausse de 16 %). En effet, les Français se tournent de plus en plus vers de petites voitures à essence qui sont moins chères à acheter et qui sont plus économes en carbone. Par ailleurs, pour la première fois, la moyenne des voitures à essence est inférieure à celle du diesel : 130 g par rapport à 134.

Il faut dire que l’offre de ces petits modèles, peu gourmands et peu émetteurs de CO2 a augmenté au cours des deux dernières années : celle des modèles qui émettent moins de 110 g, a presque quintuplé (95 modèles contre 20 en 2007) ; le nombre de voitures bonus a plus que doublé (1 156 contre 506 en 2007). Les fabricants français ne sont pas à la traîne : ils introduisent un tiers de ces modèles. La moitié des ventes actuelles sont dans la classe B, qui est inférieure à 120 g de CO2/km.

Source : ademe