Achat d’une Audi d’occasion : les points à vérifier

L’acquisition d’une automobile est un investissement non négligeable. En particulier, lorsqu’il s’agit d’un produit neuf, cette initiative peut vous coûter une petite fortune. Pour cela, plusieurs potentiels acheteurs préfèrent se tourner vers les offres de véhicules d’occasion pour profiter de la générosité des tarifs appliqués sur ce marché. Cependant, ces voitures, pour la plupart, ne sont plus dans un état impeccable. Il est donc conseillé de faire une inspection complète du véhicule avant de conclure l’achat. Voici les choses que vous devez vérifier avant d’acheter une Audi d’occasion.

Vérifiez si la voiture a été bien entretenue

L’entretien est le principal indice pour évaluer l’état des quatre-roues motorisés. L’Audi étant un véhicule délicat, il ne faut surtout pas faire l’impasse sur ce point. En effet, vous devez vérifier si la voiture a été normalement suivie : révisions, vidanges, etc. À défaut de vous faire accompagner d’un expert, vous pouvez facilement être fixé à ce propos en consultant les factures et les tampons de carnet d’entretien des passages au garage.

A lire en complément : Quels sont les avantages d’un tracteur agricole Unimog ?

Ce n’est que lorsque ces informations conviennent aux exigences en matière d’entretien de véhicules que vous pouvez être sûr que l’automobile est en bon état. Toutefois, vous devez garder à l’esprit que certaines marques de voitures présentent des exigences spécifiques. Par exemple, les Audi doivent bénéficier d’un entretien dit Long Life chaque fois que l’auto parcourt 30 000 km.

Vérifiez l’état des pièces

Le danger qui vous guette lorsque vous achetez une Audi d’occasion est que vous pourriez être confronté à des pannes incessantes après l’achat. Ceci est notamment dû à l’état défectueux des consommables du véhicule acquis. Pour éviter ces situations désagréables à la longue, vous feriez peut-être mieux de vous assurer que les pièces du véhicule ont été récemment changées ou qu’elles sont en bon état tout au moins.

A lire aussi : Comment réagir en cas de panne d'un poids lourd sur l'autoroute ?

N’hésitez pas à demander la facture des pièces remplacées. Ici, vous devez mettre l’accent sur la date du renouvellement de la pièce. Sachez que certains consommables doivent être changés en fonction de leur durée. C’est par exemple le cas de la courroie de distribution. Les pneus, les plaquettes de frein et les disques doivent également être appréciés.

Évitez les véhicules accidentés

Le marché d’occasion regorge de voitures accidentées. Même si le prix proposé pour ce genre de produit peut vous attirer, ces offres restent quand même très risquées. En effet, les véhicules accidentés sont moins beaux et moins performants que les automobiles lambdas. En dépit des retouches ingénieuses qui peuvent être opérées suite aux chocs, la voiture accidentée peut présenter des séquelles indiscrètes.

Sans oublier que l’achat d’une automobile de ce genre implique des dépenses supplémentaires pour la remettre sur pieds. Il est donc préférable d’exclure les Audi accidentées de vos options. Il y va de l’apparence et de la performance de votre quatre-roues motorisé.

Par ailleurs, il est possible que le vendeur utilise des techniques pour camoufler les traces de collision. Dans ce cas, les factures de pièces changées sont un véritable indice. En cas de réparation suspecte, n’hésitez pas à passer à une autre offre.

Vérifiez l’état de la carrosserie

La carrosserie n’est pas la partie la plus importante d’un véhicule lors d’une inspection en vue d’un achat. Cependant, elle n’est pas à négliger tout de même. Après tout, il s’agit de l’élément qui détermine la beauté du moyen de locomotion. Au-delà de cet aspect esthétique, les experts recommandent de mettre l’accent sur la carrosserie pour une autre raison plus déterminante.

En effet, l’état de cette caisse permet de savoir si le véhicule est bien entretenu ou pas. Par exemple, à partir d’une simple rayure sur la carrosserie, les professionnels d’auto peuvent savoir si le véhicule dort au garage ou à l’extérieur. Il s’agit donc d’un point sur lequel vous ne devez pas lésiner.

Vérifiez la conformité des numéros de série

En dehors des aspects mécaniques évoqués ci-dessus, il existe un élément administratif qui occupe une place importante dans ce guide. C’est le numéro de série de la voiture. En effet, la vérification de la conformité des numéros de série du véhicule est une manœuvre qui vous permet de savoir que l’automobile ne provient pas de source douteuse.

Vous devez donc vérifier si le numéro inscrit sur la carte grise, celui gravé sur le châssis et celui inscrit sur les portières sont identiques. Si c’est le cas, vous pouvez alors passer à la conclusion du contrat d’acquisition en toute quiétude.

Articles similaires