Pourquoi la reprogrammation de l’éthanol est-elle interdite ?

L’un des carburants capables d’être à la place de l’essence est l’éthanol. En effet, la surconsommation de carburant peut être au fil du temps assez coûteuse. C’est ainsi que naît la reprogrammation de l’éthanol. C’est l’un des choix que les automobilistes possèdent pour convertir leur voiture. Cependant, celle-ci est illégale et interdite pour plusieurs raisons comme les démarches administratives complexes et longues. Découvrez donc cet article d’autres raisons pour lesquelles elle est interdite.

La baisse de la fiabilité de votre véhicule

De façon générale, la conception des moteurs est faite de manière à ce qu’elle fonctionne avec des marges de sécurité. Ainsi, les performances du véhicule demeurent inchangées tant qu’il n’y a pas de dépassement concernant ces valeurs de tolérance.

A découvrir également : Il existe un examen obligatoire pour devenir chauffeur VTC

Cependant, le processus de reprogrammation visant à optimiser les performances du moteur pourrait apporter des modifications. Celles allant au-delà des limites de tolérance du constructeur. Cela pourrait donc entraîner une sur-sollicitation du moteur. Et par conséquent, une baisse de la fiabilité de la voiture.

Non seulement il y aura cette baisse, mais les pièces risquent également d’être endommagées de manière précoce. Outre ce risque important, il existe aussi des risques par rapport à la sécurité de l’automobiliste sur la route. Il faut alors savoir qu’une reprogrammation mal adaptée est susceptible de provoquer une perte de contrôle du véhicule et une mauvaise tenue de route.

A lire également : Parking silo : de la révolution dans le stationnement !

Une absence de couverture par les assurances

En effet, beaucoup ne le savent pas mais un véhicule ayant subi une reprogrammation peut également se voir refuser par les assureurs, toute prise en charge. Ces assureurs sont dans l’ultime capacité de statuer sur une fausse déclaration en cours de contrat ou lors de la souscription. En réalité, l’assureur a l’opportunité de poser toutes ses questions lors de la signature du contrat d’assurance.

Ainsi, les réponses que l’automobiliste lui donnera seront analysées. Et elles lui permettront de déterminer si la prise en charge du véhicule serait possible ou pas. Ce, sans oublier le montant de la cotisation. Des conditions sont donc posées par l’assureur en cas de couverture.

Parmi elles, il s’agit de la correspondance du véhicule avec les informations figurant dans la carte grise. S’il y a eu ultérieurement des modifications à la signature du contrat, l’assureur pourrait refuser de garantir le véhicule en cas d’accident. Surtout si le changement n’a pas été constaté dans la carte grise.

La reprogrammation de l’éthanol : une opération très complexe

C’est une opération délicate et très complexe. En effet, pour modifier les paramètres du moteur, il faut des connaissances ainsi que des compétences pointues. Aussi, il faudrait des appareils spécifiques tels que le banc de puissance. De ce fait, cette dernière ne doit pas être confiée à n’importe quelle personne. Sans posséder le matériel nécessaire et l’expertise, cette opération peut entraîner sur le moteur des dommages irréversibles.

La reprogrammation de l’éthanol peut être la cause d’une détérioration précoce des différents composants du moteur de la voiture. Mis à part la panne du moteur, une reprogrammation mal réalisée peut également provoquer une surconsommation de carburant comme dit en haut.

En plus de tout cela, il faut obligatoirement ajouter la dépendance envers le professionnel l’ayant réalisé. C’est pourquoi avant d’effectuer cette reprogrammation de l’éthanol, il faudrait signer des documents avec celui-ci. De là, en cas de problème, vous pouviez lui faire appel.

Une installation plus onéreuse que l’installation d’un boîtier de conversion

Voici un autre risque qu’il ne faut du tout pas minimiser lorsque la reprogrammation du moteur à l’éthanol est faite. En effet, le gros souci est que cette opération est plus onéreuse que celle consistant à poser un boîtier.

Ceci étant dit, c’est un investissement pouvant vite tourner au vinaigre vu les multiples risques que l’automobiliste encourt en l’adoptant. C’est l’une des raisons pour lesquelles la reprogrammation de l’éthanol est interdite.

Sachez également que durant le passage sur la valise de diagnostic auto lors des révisions périodique de la voiture, la mise à jour du calculateur peut être faite. Et la reprogrammation se verra donc totalement écrasée . Cela veut simplement dire que l’investissement n’aura servi à rien. Ce sera une perte inutile d’argent.

Articles similaires