Obtenir une carte grise : combien ça coûte

Un véhicule, qu’il soit neuf ou de seconde main, doit toujours disposer d’une carte grise pour circuler légalement. Ce papier se présente un peu comme la pièce d’identité de la voiture puisqu’il comporte toutes les informations la concernant. En effet, sur la carte grise, vous trouverez le numéro de matricule du véhicule ainsi que l’identité de son propriétaire (nom, prénom…). Sous peine d’encourir une sanction, tout propriétaire doit déclarer sa voiture afin de disposer d’une carte grise. Cette sanction se présente sous forme d’amande qui tourne autour de 135 €. Mais à combien s’élève le prix d’une carte grise ?

Coût d’une carte grise : quels sont les éléments à considérer ?

Les formalités pour trouver une carte grise prennent toujours du temps. Pourtant, lorsque vous venez d’acheter un véhicule ou que vous changez de ville ou pays de résidence, il vous faut nécessairement une nouvelle carte grise. Dans ces cas de figure, la voiture en question doit avoir une nouvelle immatriculation. Toutefois, il est important de savoir que le dépôt de ce document a un coût. 

A voir aussi : Mais où sont passées les voitures d’occasion ?

Sachant que l’estimation du prix de la carte grise n’est pas une opération tout à fait aisée, il vaut mieux commencer à bien cerner les éléments qui entrent en compte. Pour ce faire il est convenable de connaitre l’âge de la voiture, sa référence, la zone où elle a été précédemment immatriculée, certaines informatiques techniques,… Retrouvez plus d’info sur ce site.

L’évaluation du prix de la carte grise

Le coût d’une carte grise est évalué en fonction de certains critères comme la zone où le véhicule sera immatriculé, la fiscalité appliquée dans cette région, le prix du certificat d’immatriculation, entre autres. 

A découvrir également : Qui est Séverine Meny ?

Le moyen de transport sera donc soumis à des frais fiscaux limités à 4 €, à une redevance de 2,76 € qui concerne le dépôt du certificat d’immatriculation et plein d’autres taxes qui concernent et la ville et le véhicule lui-même.

Les différentes taxes liées à l’obtention d’une carte grise

Les différentes taxes liées à l’obtention d’une carte grise peuvent varier en fonction de la région où se trouve le véhicule. Effectivement, chaque département dispose d’une certaine autonomie pour fixer des taux spécifiques.

La taxe régionale est l’un des critères les plus importants dans le calcul du prix final de la carte grise. Elle correspond à une somme forfaitaire qui est évaluée en fonction de la puissance fiscale du véhicule et du tarif défini par chaque région. Cette taxe peut être majorée ou minorée en fonction des politiques mises en place au niveau local.

Au-delà de cette taxe régionale, il faut aussi compter avec la taxe CO2, qui s’applique aux véhicules neufs immatriculés après le 1er janvier 2008 et dont les émissions sont supérieures à un certain seuil. La valeur de cette taxation dépend directement du niveau d’émission polluant du véhicule.

D’autres taxes peuvent encore être facturées comme la redevance « Y1 » concernant les démarches administratives auprès de professionnels (garagistes notamment) pour obtenir un certificat d’immatriculation ainsi que tous types de frais annexés comme la gestion administrative ou encore les honoraires divers liés aux services offerts par ces professionnels. Dans certains cas exceptionnels, on peut aussi citer une autre redevance due lorsqu’il y a lieu de changer sa plaque minéralogique suite à un vol ou une perte.

C’est pourquoi, pour bien vendre ou acheter un véhicule, il est primordial de bien se renseigner sur les taxes qui sont appliquées dans leur région et d’en tenir compte avant l’achat ou la revente d’un véhicule.

Comment réduire le coût de sa carte grise ?

Le coût d’une carte grise peut parfois paraître prohibitif, surtout pour les véhicules puissants ou polluants. Heureusement, il existe plusieurs astuces pour réduire le prix final de cette formalité administrative.

La première est de faire attention aux réductions fiscales qui peuvent être proposées en fonction des politiques mises en place dans chaque région. Certainement la plus connue est celle mise en place depuis 2021 pour encourager l’achat de véhicules propres et économes : une remise s’applique alors sur la taxe régionale lorsqu’on achète un véhicule électrique ou hybride rechargeable, permettant ainsi d’alléger considérablement le coût du certificat d’immatriculation.

Il faut noter que ces astuces ne sont pas systématiquement applicables et qu’elles peuvent varier en fonction des régions ou encore du type de véhicule concerné. Elles restent une solution à considérer pour ceux qui cherchent à limiter les coûts liés au changement de propriété d’un véhicule.

Articles similaires