Comment lire la carte d’immatriculation belge ?

Il n’est toujours pas aisé de déchiffrer concrètement le message inscrit sur une carte d’immatriculation belge. En réalité, bon nombre de personnes pensent avoir affaire à un message codé ou un texte écrit en langage ancien. Cependant, la carte d’immatriculation ne contient ni un message codé ni un texte ancien. Mais pour le comprendre, il vous est primordial de savoir déchiffrer le message inscrit sur la carte d’immatriculation. Vous vous demandez sûrement comment faire pour y arriver. Alors, voici ci-dessous comment lire la carte d’immatriculation belge.

Comment se présente la carte d’immatriculation belge ?

Pour réussir à déchiffrer le message inscrit sur la carte d’immatriculation, il faut nécessairement connaître les différentes parties de la carte. Encore appelée Certificat d’Immatriculation, la carte d’immatriculation se compose de deux volets. Un volet destiné à la voiture et un second volet à garder à la maison (cette mesure existe pour lutter contre les cessions frauduleuses).

A découvrir également : Comment immatriculer une moto française en Espagne ?

Néanmoins, vous avez la possibilité de séparer les deux volets et de les garder dans la voiture. Car en cas de contrôle ou toute autre formalité administrative ; le propriétaire du véhicule à l’obligation de présenter les deux volets de la carte d’immatriculation belge.

Comment déchiffrer les informations contenues dans le code d’une carte d’immatriculation?

Il est vrai que les caractères inscrits sur la carte d’immatriculation belge apparaissent comme des messages codés pour les automobilistes. Mais la réalité, c’est qu’à chaque caractère correspond une information précise et utile sur la voiture du propriétaire de la carte.

A découvrir également : Comment faire pour se débarrasser d'une vieille voiture ?

Code A

dans le champ de la lettre A, il est renseigné le numéro d’immatriculation de la voiture du propriétaire. Pour les anciennes cartes d’immatriculation belge était inscrit sous la forme AB 123 47. Cependant, depuis l’an 2009, le numéro d’immatriculation est inscrit la forme AB-123-CD.

Code B

Le Code B indique la date de la première immatriculation du véhicule. En d’autres termes, le caractère B vous informe sur la date de première mise en circulation de la voiture.

Code C

Contrairement aux autres caractères présentés ci-dessus, le Code C renseigne plusieurs informations à la fois. Ainsi, derrière le code C, vous avez le C1 qui indique les informations personnelles (Nom, prénoms) du propriétaire de la carte d’immatriculation belge.

Par la suite, vous avez C4a qui indique les informations capitales qui démontrent si oui ou non le propriétaire de la carte grise est le vrai propriétaire de ladite voiture. Le C4.1 quant à lui renseigne sur le nom des copropriétaires (s’ils existent) dudit véhicule. En fin de compte, vous retrouvez le C3 qui indique l’adresse du propriétaire de la carte grise au moment de l’émission de cette dernière.

Néanmoins, retenez qu’en cas de déménagement, le propriétaire doit signaler sa nouvelle adresse aux autorités compétentes.

Code D

Ce champ est également renseigné sur plusieurs informations à la fois. Pour commencer, vous avez le D1 qui indique le nom du conducteur. Ensuite vient le D2 pour le type de véhicule et le D2.1 quant à lui le code d’identification nationale. Ici, vous avez le caractère D3 qui fait mention de la dénomination commerciale du véhicule (marque, modèle …).

Code E

Ici, vous avez le caractère E qui fait mention du NIV (Numéro d’identification du Véhicule).

Code F

Dans le champ du caractère F, il y a les informations relatives à la charge maximale. En premier, vous retrouvez la F1 qui indique la masse de charges maximales admissible. Après, vous avez le F2 qui indique la masse de charges maximum admissible pour les véhicules de services. Le caractère F3 qui vient clôturer la liste tout en mentionnant la masse de charges maximum admissible pour l’ensemble.

Toutefois, sachez que les codes ne sont pas identiques, ils diffèrent des véhicules de loisirs aux véhicules pratiques.

Code G

Il renseigne sur le poids à vide dudit véhicule

Code H

Ce caractère correspond aux informations relatives à la date d’échéance de la carte grise. Mais généralement, cette carte est valide aussi longtemps que vous utilisez le véhicule.

Code I et J

Le code I et J mentionnent respectivement la date d’émission de la carte d’immatriculation et la catégorie du véhicule.

Code K, P et S

Ces codes indiquent respectivement le numéro de réception du véhicule (s’il s’agit d’un véhicule importé) ; l’énergie et la puissance du véhicule ; le nombre de places disponibles dans le véhicule.

Code V, X et Y

Ils correspondent respectivement aux informations relatives sur l’impact environnemental ; informations relatives aux contrôles techniques ; les taxes de la carte d’immatriculation

Code Z

Dans ce champ, vous retrouvez les informations complémentaires (voiture pour personnes en situation de handicap, voiture de sport, voiture de collection…).

Lorsque vous connaissez, les libellées des caractères ci-dessus, vous n’aurez plus de difficulté à lire une carte d’immatriculation belge.

Articles similaires