Il existe un examen obligatoire pour devenir chauffeur VTC

Il existe un examen obligatoire pour devenir chauffeur VTC

Vous souhaitez conduire les clients à la destination de leur choix, mais vous n’êtes pas considéré comme un taxi. Sachez que, depuis quelques années, un examen est obligatoire pour être un chauffeur VTC. Il y a deux phases : théorie et pratique. Vous devez réussir la première pour passer à la seconde et espérer décrocher votre carte professionnelle. 

7 matières et une épreuve pratique 

Pour mettre toutes les chances de votre côté, nous vous conseillons de contacter l’As du VTC. Il s’agit d’un centre de formation pour se préparer à cet examen. Depuis le 1er janvier 2017, vous devez impérativement décrocher cette carte professionnelle via un examen pour être un chauffeur privé. Bien sûr, il est nécessaire d’avoir un permis de conduire et une voiture (la vôtre ou une location). Ce centre de formation peut être contacté très rapidement, vous aurez un premier entretien pour savoir si votre candidature est éligible. Il sera ensuite possible de s’inscrire aux différents cours afin de réussir votre examen. 

A découvrir également : Comment nettoyer naturellement le cuir d'une voiture ?

  • Pour la théorie, vous avez sept matières dont un tronc commun et deux matières sont spécifiques au VTC.
  • En ce qui concerne l’épreuve pratique, vous serez évalué sur plusieurs points : votre conduite, la sécurité, vos connaissances touristiques, la facturation, l’accueil…

Si vous êtes intéressé par cette formation VTC, sachez que plusieurs organismes peuvent vous aider pour le financement. C’est notamment le cas avec votre compte CPF ou encore Pôle Emploi ou encore la Mission locale. N’hésitez pas à demander un devis pour chiffrer le montant de cette formation qui vous permettra de démarrer une nouvelle carrière professionnelle. Le monde du VTC ne connaît pas la crise notamment dans les grandes villes.

En effet, les Français et les touristes sont nombreux à réserver une course depuis un site Internet ou une application. Grâce à une carte, ils localisent très rapidement le chauffeur le plus proche et ils arrivent rapidement à destination.

A lire également : Le futur des voitures hybrides : comment les technologies évoluent-elles ?

Les étapes pour s’inscrire à l’examen VTC

Pour devenir chauffeur VTC, il est nécessaire de passer un examen obligatoire. Mais comment s’inscrire à cet examen ? Nous vous expliquons tout dans cette partie.

  1. Il faut préparer votre dossier d’inscription. Pour cela, vous devez fournir les documents suivants :

  • Un justificatif d’identité en cours de validité (carte nationale d’identité ou passeport)
  • Le permis B en cours de validité et depuis au moins 3 ans
  • L’imprimé Cerfa n°14880*02 rempli et signé ainsi que le certificat médical délivré par un médecin agréé par la Préfecture

  1. Une fois votre dossier prêt, il faut l’envoyer à la Préfecture du département où se trouve votre lieu de résidence. Attention : chaque Préfecture a sa propre procédure pour l’envoi des documents (par courrier recommandé avec accusé de réception ou dépôt sur place).

  1. Après avoir envoyé votre dossier complet à la préfecture, vous recevrez une convocation pour passer l’examen qui aura lieu dans les locaux des services préfectoraux compétents.

  • L’examen théorique consiste en sept matières dont deux sont spécifiques aux activités VTC :

    • La réglementation générale du transport public particulier de personnes ;
    • Les lois et règlements relatifs aux conditions sanitaires et sociales des conducteurs ;
    • Les notions élémentaires relatives à la sécurité routière ;
    • La gestion d’une entreprise de transport public particulier de personnes.

  • L’épreuve pratique consiste à évaluer vos connaissances sur la conduite, la sécurité, les facturations et l’accueil des clients. Elle sera organisée par le Ministère de l’Intérieur.
  • En cas d’échec, il est possible de repasser l’examen après un délai minimum de 1 mois et maximum de 6 mois. Une fois que vous aurez réussi votre examen VTC, vous pourrez obtenir votre carte professionnelle auprès de la Préfecture qui a traité votre dossier dans un délai d’un mois environ.

    Passer cet examen est une étape obligatoire pour exercer le métier de chauffeur VTC. Si vous êtes intéressé par cette carrière professionnelle en plein essor dans les grandes villes françaises, n’hésitez pas à contacter un centre spécialisé comme L’As du VTC afin d’être accompagné tout au long du processus.

    Les avantages de passer l’examen VTC pour les chauffeurs

    Devenir chauffeur VTC est un métier qui demande des compétences spécifiques et une expérience certaine. Pour exercer cette profession, il faut être titulaire d’une carte professionnelle VTC reconnue par l’État. Avec la carte professionnelle VTC en poche, vous prouvez que vous êtes un chauffeur sérieux disposant de toutes les compétences requises pour exercer ce métier. Vous pouvez ainsi accéder à des emplois mieux rémunérés.

    La possibilité d’exercer dans certaines villes réglementées :
    Dans certaines grandes villes françaises, seuls les chauffeurs munis d’une autorisation accordée par le préfet peuvent circuler dans l’hypercentre-ville ou encore avoir une capacité maximale de stationnement réservée au conducteur professionnel. Obtenir cette autorisation nécessite souvent de passer avec succès l’examen VTC.

    Passer l’examen obligatoire pour obtenir la carte professionnelle VTC offre aux chauffeurs plusieurs avantages significatifs tels qu’une reconnaissance officielle des compétences acquises, une image plus professionnelle auprès des clients potentiels, un nombre accru de courses disponibles ainsi que des emplois mieux rémunérés et potentiellement accessibles dans certaines grandes villes françaises où le marché du transport particulier s’instaure progressivement comme étant fortement concurrentiel.

    Articles similaires