Le voyant moteur orange : qu’est:ce que c’est ?

Les systèmes d’avertissement du tableau de bord d’un véhicule se composent de plusieurs éléments parmi lesquels figure le voyant moteur. Retrouvé notamment sur les modèles de voitures récents, il peut être de couleur orange ou rouge en fonction de la gravité de la panne identifiée. Que savoir concrètement de cet équipement ? Quelles sont les raisons de l’allumage du voyant moteur ? Et que faire le cas échéant ? On fait le tour de ces questions ici.

Qu’est-ce que le voyant moteur orange ?

Le voyant moteur se situe exclusivement sur le tableau de bord. Il constitue un puissant indicateur d’avertissement qui permet de donner l’alerte en cas de défaillance dans le système d’injection, d’allumage ou d’antipollution. Précisons que son usage s’inscrit dans la directive européenne 90/69/CE (Euro 3) relative aux mesures de lutte contre la pollution atmosphérique due aux émissions des véhicules. La plupart du temps, le voyant moteur s’allume en orange, mais en cas de danger immédiat, il vire au rouge, d’où la nécessité au conducteur de prendre les dispositions nécessaires.

A lire également : Parking silo : de la révolution dans le stationnement !

Par ailleurs, il se reconnaît sur le tableau à partir de son symbole qui a la forme d’un moteur disposé de profil. Et lorsque survient un problème dans l’un de systèmes auxquels il est rattaché, il peut s’accompagner de message ou de l’allumage de certains symboles. Cependant, il ne faudrait pas que le voyant moteur orange et le voyant de température moteur portent à confusion. En effet, le second se présente sous la forme d’un thermomètre mis dans un liquide. Affiché en rouge au niveau du tableau, il concerne le faible niveau de liquide de refroidissement.

Pourquoi le voyant moteur orange s’allume-t-il ?

L’allumage du voyant moteur orange provient de diverses origines. Entre autres, on peut citer :

A lire aussi : Conduire sans permis : Que risque-t-on ?

Les défaillances mécaniques

Les défaillances mécaniques peuvent pousser le voyant moteur orange à s’allumer. La plupart du temps, elles sont dangereuses et tirent entre autres leur source :

  • Du système d’allumage ;
  • Du système d’injection ;
  • Du débitmètre d’air ;
  • Du turbo.
orange car dashboard motor control light

Les défaillances électroniques

Les défaillances électroniques constituent l’une des causes du déclenchement du voyant moteur. Très souvent, elles proviennent des capteurs ou sondes lambda qui donnent au système la possibilité de repérer les défaillances mécaniques du moteur. Parmi les probables causes qui y sont liées, on a :

  • Le mauvais contact des connecteurs ;
  • La baisse de la tension de la batterie ;
  • La souillure des sondes.

Ainsi, en cas de défaillances électroniques, le calculateur moteur reçoit des informations erronées ou n’en reçoit pas du tout. Du coup, il lance l’alerte moteur, puisqu’il ne dispose pas des éléments nécessaires pour faire correctement fonctionner le bloc moteur.

La défaillance du système d’application

Qu’ils soient essence ou diesel, les véhicules sont dotés d’un système anti-pollution. Ce système permet de réduire au maximum les émissions de gaz polluants. Parmi les éléments dont il est composé et pouvant conduire à l’avarie, on a :

  • Le catalyseur ;
  • La vanne EGR ;
  • Les filtres à particules.

Par ailleurs, dans le but de mettre le moteur à l’abri d’une éventuelle casse, il peut arriver que le véhicule se mette en mode dégradé. Cela empêche la prise de vitesse, quels que soient les calages successifs ou les accélérations effectuées.

Que faire lorsque le voyant moteur est allumé ?

Lorsque le voyant moteur s’allume, les mesures à prendre varient selon le comportement du moteur. Au cas où celui-ci serait peu affecté, il est possible de rouler jusqu’à domicile. Cependant, lorsqu’il émet des bruits presque inquiétants, des fumées ou encore des odeurs, l’idéal serait de faire appel à un dépanneur. Si le conducteur est peu bricoleur, il a la possibilité de réaliser un diagnostic rapide afin de régler la situation. Pour y arriver, il doit se servir d’un appareil de diagnostic qui convient au véhicule concerné. Ensuite, il faudra le brancher sur l’ordinateur de bord, notamment sur une prise spécialisée afin d’avoir un aperçu des codes défaut renseignant sur la panne.

Après avoir eu une idée de l’origine du mal, il ne reste qu’à la repérer sur le véhicule. Au cas où le conducteur n’arriverait pas à le faire, l’idéal serait de recourir aux services du garagiste le plus proche. Ce dernier dispose des aptitudes nécessaires pour redonner au véhicule sa force.

Articles similaires